Didactique-création: diaporama sonore et méditation philosophique

Auteure: Irène Pereira

Présentation:

Cette activité de didactique-création est composé du dialogue entre deux types de production différentes. La première est la création d’un micro-récit à partir d’un diaporama sonore (qui inclut de la musique, du texte et de l’image). La deuxième est une méditation philosophique qui prend pour support le diaporama sonore. L’idée est ici d’utiliser le micro-récit fictionnel comme un support à la méditation philosophique.

 

Méditation philosophique:

La video met en scène un micro-récit sous la forme d’un diaporama sonore. Le micro-récit de science-fiction est un genre qui se caractérise par son style elliptique. Ici, le récit laisse entendre que les humains survivants quittent la Terre suite à un effondrement écologique et qu’ils se rendent sur une autre planète habitable qu’ils quittent rapidement  du fait d’un nouvel effondrement écologique.

Le récit laisse entendre une sorte d’incapacité de l’humanité à tirer des leçons du passé. Pourquoi ? On ne nous le dit pas. Est-ce une forme d’amnésie ? Les êtres humains auraient tendance à oublier le passé. Ou est-ce du fait d’une inéluctabilité liée à la nature humaine: le comportement humain mènerait inéluctablement à l’effondrement écologique.

Néanmoins, ce que nous présente le micro-récit est-il justement susceptible de devenir une réalité. Cela pose plusieurs difficultés. La première est celle de la capacité de l’être humain à produire un effondrement écologique. Cette thèse est discutée actuellement, mais de plus en plus de personnes le pensent comme par exemple les « collapsologues ».

En outre, si les êtres humains sont en capacité de produire un effondrement peut-on penser qu’ils seront en capacité techniquement de fuir la terre vers une autre terre habitable ? On peut se demander si actuellement les recherches menées autour de la planète Mars ne nourrissent pas le fantasme de la possibilité de recréer une atmosphère artificielle à Mars et de pouvoir y installer des colonies d’être humains comme le proposent parfois les récits de science-fiction.

Une autre question se pose également. Est-ce que les êtres humains sont incapables de tirer des leçons du passé et répètent cycliquement les mêmes erreurs ? C’est la thèse d’une certaine manière d’Effrondrement de Jared Diamond. Selon cet auteur, il y aurait eu déjà plusieurs effondrements liés à l’activité humaine comme par exemple sur l’île de Paques.

En définitif, sur le plan exitentiel, la question de l’effondrement nous amène à penser la possibilité, non pas seulement de notre mort individuelle, mais celle de l’humanité. A l’échelle, de l’immensité temporelle de l’Univers, l’espèce humaine n’est-elle qu’un court moment ? Mais cette question pose aussi celle de l’isolement existentiel de l’être humain. L’humanité est-elle la seule espèce dans l’Univers à avoir conscience de son existence et sa potentielle disparition. Et si c’est le cas, faut-il attribuer un sens particulier à ce fait ou ne doit-il être considéré que comme la production d’un hasard cosmique ?

 


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search