Didactique-création : Créer ses supports visuels

Auteure: Irène Pereira

La formation des enseignant-e-s leur apprend à créer des supports écrits, mais s’intéresse moins à la création des supports visuels.

Pourquoi s’intéresser à la création de supports visuels ?

Durant ses études, chacun apprend à rédiger des textes, mais il arrive bien plus rarement (à l’exception de certaines formations) de recevoir une formation graphique afin de créer ses supports visuels.

Pourtant, lorsqu’on y réfléchit, cela est assez paradoxal. Nous vivons dans une société entourée d’images et par ailleurs, l’éducation à l’image a fait son entrée depuis de nombreuses décennies dans le cursus de tout élève : ils apprennent par exemple à désigner les différents type de cadrages.

L’absence de formation à la création de supports visuels est aussi étonnante dans la mesure où avec les outils numériques, il est de plus en plus aisé d’avoir accès à des images et d’en produire soi-même (ex : photographie, video, graphisme, photomontage….)

En quoi pourrait consister une formation à la production d’images ?

A minima, il s’agirait d’une petite formation en graphisme permettant d’apprendre les bases de la composition d’images, de la typographie, des couleurs permettant de travailler sur la lisibilité des supports visuels (par exemple : la lisibilité des diaporama…)

Pour quelques règles de la composition d’image en graphisme :

https://liberte-pour-apprendre.fr/composition-visuelle/

Pour quelques règles concernant la lisibilité des diaporama :

http://passeport.univ-lille1.fr/site/cn/diaporama/co/module_diaporama.html

La pédagogie critique visuelle : la place de l’image

Lorsque Paulo Freire a développé son « système » ou par la suite sa « méthode d’alphabétisation », il s’est appuyé sur l’image. Il a fait fabriqué des images qui devaient favoriser la discussion. Les images renvoyaient au l’univers thématiques des apprenant-e-s qu’il avait préalablement étudié avec son équipe.

Images utilisées par Paulo Freire dans les cercles de culture :

http://forumeja.org.br/book/export/html/1412

L’utilisation de l’image comme support de discussion peut avoir lieu avec des images réalisées par l’enseignant-e et/ou par les apprenant-e-s. Il est préférable, comme le soulignait Paulo Freire, si c’est dans le cadre de mettre en œuvre une discussion qui favorise la conscientisation, de ne pas utiliser des images qui ont une interprétation trop univoque et qui ferment la discussion.

Matériel: banque d’images libres de droits en ligne- sans nécessité d’attribution – (type Pixabay, Phxere…), logiciel de photomontage ou de graphisme (type Canva, ou GIMP (logiciel libre)) ect…

Exemple d’images :

Image ambivalente:  Le consentement

L’image ci-dessous propose un message ouvert et contradictoire de nature à pouvoir ouvrir la discussion. En mettant, en avant le terme “consentement”, elle semble rappeler l’importance du consentement. Mais, en même temps, en étant placée sur un bandeau noir sur la bouche du modèle, elle semble interroger la capacité à ce que ce consentement soit entendu. Le bandeau noir sur la bouche rappelant la parole censurée.

L’aliénation par les écrans: 

Global Warming: 



Citer ce billet
pedaradicale (2021, 27 janvier). Didactique-création : Créer ses supports visuels. Les cahiers de pédagogies radicales. Consulté le 17 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ssa5

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search