Démarche pédagogique : Lutter contre les discriminations avec des expériences conscientisantes

Auteure: Irène Pereira

La démarche pédagogique qui est proposée ci-dessous s’appuie sur la conception de videos conscientisantes. Il faut préciser d’emblée que la conception de ces videos ne demandent aucun savoir faire technique spécifique, ni matériel particulier. Elles sont réalisées à partir de diaporama.

La création d’une expérience conscientisante vise à produire sous la forme d’une courte video l’expérience qu’éprouve une personne lors d’un processus de conscientisation. La conscientisation est à la prise de conscience des discriminations sociales, des injustices sociales et environnementales. On appelle aussi la conscientisation : la conscience sociale critique.

Les videos d’expérience conscientisantes peuvent être utilisées directement comme support de discussion pour des personnes qui souhaitent les utiliser dans le cadre d’une démarche de conscientisation.

Corpus de videos conscientisantes qui peuvent être utilisées directement comme support de discussion : https://www.facebook.com/watch/104990879560262/385749609389217

Domaines de compétences travaillées : Enseignement pour la justice sociale et environnementale (lutte contre les discriminations, éducation à l’environnement…), sciences sociales, écriture narrative, graphisme (art typographique), animation video, apprendre à discuter et à argumenter, formation de l’esprit critique.

Phase 1 : L’étude des discriminations ou d’une discrimination en particulier à partir de courts métrages.

Supports : videos en ligne de moins de 15 min.

La première phase de la démarche pédagogique consiste à étudier une discrimination ou plusieurs discriminations à partir d’un corpus de courts métrages.

Pour des propositions de corpus :

Corpus de videos sur différentes discriminations – https://iresmo.jimdofree.com/2020/11/02/videos-contre-les-discriminations/

Il est possible de les organiser selon un parcours de formation par video en ligne :

Exemple sur la pauvrophobie – https://iresmo.jimdofree.com/2020/11/06/se-conscientiser-sur-la-pauvrophobie/

Phase 2 : Etude de la didactique de la conscientisation dans les courts métrages.

Les vidéos d’expériences conscientisantes s’appuient en particulier sur des figures de style (ou des procédés) de conscientisation. Il est possible d’étudier ces procédés de conscientisation.

Voici un ensemble de ressources permettant l’étude de ces procédés de conscientisation :

– Procédés de conscientisation par video –

https://iresmo.jimdofree.com/2020/11/02/proc%C3%A9d%C3%A9s-de-conscientisation-par-la-video/

– Didactique de la conscientisation –

https://iresmo.jimdofree.com/2020/11/08/ph%C3%A9nom%C3%A9nologie-de-la-didactique-de-la-conscientisation/

– Un exemple de corpus à partir des violences conjugales :

https://iresmo.jimdofree.com/2020/11/08/didactique-de-la-conscientisation-%C3%A0-partir-de-l-exemple-des-violences-conjugales/

Phase 3 : Réalisation de vidéos conscientisantes.

Il est possible ensuite d’envisager que les participant-e-s réalisent des vidéos d’expérience conscientisantes qui s’appuient sur leur propre expérience de conscientisation sur les discriminations.

Comment concevoir des videos d’expériences conscientisantes :

https://iresmo.jimdofree.com/2020/11/16/r%C3%A9aliser-des-videos-conscientisantes/

Il faut noter que la réalisation de videos conscientisantes doit s’appuyer sur une réflexion esthétique reposant sur « l’art typographique ». Il est bienvenu d’inclure dans cette phase une initiation à l’art typographique.

En effet, il s’agit comme le préconise A. Boal de « promouvoir la multiplication des artistes » pour résister à la perte d’aura de l’oeuvre d’art dans un monde dominé par la rationalité instrumentale. La création d’expérience conscientisante s’inscrit dans le prolongement de l’art conscientisant et de l’art participatif.

Phase 4 : Valorisation des réalisations : Organiser une exposition conscientisante.

Il est possible ensuite d’envisager de diffuser les videos qui sont parfaitement adaptées aux formats des réseaux sociaux.

Il est également possible de les diffuser en ligne en organisant une exposition numérique :

https://iresmo.jimdofree.com/2020/11/08/concevoir-une-exposition-conscientisante-en-ligne/

La diffusion doit penser la possibilité de prévoir de l’interactivité avec les spectateurs/trices autour des réalisations.

Phase 5 : Discussions ayant pour supports les videos conscientisantes.

Enfin les videos peuvent être utilisées comme des supports de discussions. Voici une présentation de l’animation de discussions critiques en pédagogie critique :

https://www.youtube.com/watch?v=syptNvEkEGA

Conclusion :

Il est important de mettre en avant deux points importants :

– Le premier porte sur la notion de « conscientisation ». Cette notion de « conscientisation » désigne la « prise de conscience d’une situation d’injustice sociale ou environnementale ». Il ne peut s’agir de parler de « conscientisation » ou de création d’expérience conscientisante en utilisant le terme de conscientisation dans un autre sens.

– Le deuxième porte sur le fait que les videos d’expérience conscientisantes ne sont pas réductibles à des outils et des techniques. Elles impliquent une réflexion sur un agir qui n’est pas seulement technique, mais également esthétique et éthique. C’est pourquoi par exemple sur le plan esthétique, elles s’accompagnent en particulier d’une réflexion sur l’art typographique.

Enfin à noter, qu’il est possible d’envisager la création d’expériences conscientisantes à partir d’autres supports: l’écriture de textes, l’affiche, la bande dessinée, le podcast… On peut dire que le théâtre de l’opprimé vise à produire des expériences conscientisantes au moyen de la pratique théâtrale.

Mot clef: Didactique-création


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search