Pédagogie de l’empowerment : Lutter contre les discriminations à partir d’un jeu de rôle

Auteure: Irène Pereira

(Fiche inspirée du théâtre forum d’Augusto Boal et du jeu des trois figures de Serge Tisseron)

(Niveau de classe : primaire,  secondaire et plus)

– Réalisation par groupes de trois élèves. L’enseignant-e circule entre les groupes.

1. Premier temps :

– Les élèves par groupes de trois doivent imaginer une scène réaliste et quotidienne qui met en jeu une situation de discrimination ou d’injustice sociale entre deux protagonistes.

– L’enseignant-e vérifie que la scène imaginée correspond aux consignes demandées et qu’elle peut-être jouée par des élèves

2. Deuxième temps : (Cette phase peut avoir lieu en grand groupe)

– Deux élèves jouent la scène imaginée.

– L’enseignant-e entame une discussion avec les élèves de manière à problématiser la situation et à faire apparaître les dimensions systémiques présentes dans la situation. Il s’agit de faire passer de la conscience quotidienne à la conscience critique.

3. Troisième temps :

– Les élèves sont invités à proposer des solutions pour essayer de lutter contre la situation de discrimination.

– Chaque élève joue la victime, l’agresseur/se et la ou le redresseur/se de torts qui intervient pour lutter contre la situation de discrimination ou la situation d’injustice sociale. Comme dans le théâtre forum, la ou le redresseur/se de tort peut aussi prendre la place de la victime pour proposer une manière dont la victime pourrait réagir pour essayer de s’en sortir si elle est seule.

– Rôle de l’enseignant-e- : favoriser les formes d’intervention basée sur la résolution non-violente de conflits.

Il est possible également aux élèves d’imaginer des stratégies d’intervention plus collectives pour lutter contre la situation de discrimination que d’intervenir individuellement. Par exemple, la ou la redresseuse de tort et la victime peuvent s’allier.

Les thématiques sur les discriminations sexistes peuvent être organisées en non-mixité fille/garçon comme l’autorise la loi de 2008 sur les discriminations.

(Voir : – Augusto BOAL, 2007, Le théâtre de l’opprimé, Paris, La Découverte.

– Valérie LECLOUX, Ingrid CHALANT, et Émilie VANDENBORNE, 2010, « Exercice structuré de dynamique des groupes. Expérimentons la communication non violente », Les Cahiers Internationaux de Psychologie Sociale, vol. numéro 88, no. 4, 2010, p. 755-765.

– Serge TISSERON, 2010, « Les effets de la télévision sur les jeunes enfants : prévention de la violence par le « Jeu des trois figures » », Devenir, vol. vol. 22, no. 1, p. 73-93.)

 


Vous aimerez aussi...