Des petits exercices de sciences sociales pour travailler sur les discriminations à l’école :

Auteure: Irène Pereira

La sociologie, la géographie ou encore la psychologie peuvent fournir des exercices permettant aux enseignants ou aux élèves de travailler sur les discriminations à l’école

Elaborer une grille d’observation des discriminations à l’école

(à partir d’une synthèse de la littérature sociologique) (ethnographie, science de l’éducation)

Exemple de grille d’observation: https://pedaradicale.hypotheses.org/1629

La grille d’observation est un outil classique des sciences de l’éducation.

Compter les interventions des filles et des garçons en classe et leur durée (ethnographie) 

Il est possible de demander aux élèves de compter les nombre de fois où l’enseignant-e interroger les élèves filles ou les élèves garçons. Il est possible également de filmer un extrait de cours et de leur demander de compter le nombre d’interventions des filles et des garçons, et leur durée.

Felouzis Georges. Interactions en classe et réussite scolaire. Une analyse des différences filles-garçons. In: Revue française de sociologie, 1993, 34-2. pp. 199-222. DOI : 10.2307/3322488

Collet, Isabelle, « Faire vite et surtout : le faire savoir. Les interactions verbales en classe sous l’influence du genre », URL : http://riethno.org/wp-content/uploads/2015/05/Faire-vite-et-surtout-le-faire-savoir.-Les-interactions-verbales-en-classe-sous-l%E2%80%99influence-du-genre.pdf

Voir également : « Associer les élèves à la construction de l’égalité dans les interactions dans la classe », in Enseigner l’égalité fille/garçon, Dunod,2018.

Dessiner une carte mentale de la répartition des filles et des garçons à l’école (géographie)

Il est possible de demander aux élèves de dessiner la carte mentale (liée à l’espace vécu) de l’établissement scolaire en fonction de la répartition des filles et des garçons, et de leur demander de la commenter.

– Voir le film Espace d’Eléonore Guilbert –

http://upopi.ciclic.fr/voir/les-courts-du-moment/espace-d-eleonor-gilbert

Étudier la répartition des filles et des garçons dans la cours de récréation (géographie)

La séquence video ci-dessous montre un exercice réalisée par une géographe avec des élèves de collège.

– Voir : La cours de récréation (Matilda) –

https://matilda.education/app/course/view.php?id=218

Enquête emploi du temps (sociologie):

Il est possible de demander par exemple aux garçons et aux filles de raconter leurs journées durant une semaine type et les différentes activités qu’ils font.

Il est possible de demander aux étudiants qui prenaient en charge quand ils étaient enfants telle ou telle activité chez eux et qui la prend en charge maintenant qu’ils sont des adultes.

Inspiré des enquêtes emploi du temps de l’INSEE – http://ses.ens-lyon.fr/actualites/rapports-etudes-et-4-pages/les-enquetes-emploi-du-temps-insee-octobre-2015–282432

Grille d’analyse des supports pédagogiques (sociologie) :

Il est possible d’utiliser des grilles pour analyser les stéréotypes dans les supports pédagogiques : manuels scolaires, albums jeunesses, films, photographie…

Voir par exemple, la grille d’analyse des manuels scolaires du Centre Hubertine Auclert –

https://www.centre-hubertine-auclert.fr/sites/default/files/fichiers/vigie-grille-2014-web-0.pdf

Grille sexisme dans la publicité –

http://www.cncps.org/uploads/1/4/6/6/14664770/cncps_grille_d_analyse_version_fvrier_2013.pdf

Grille stéréotypes dans les videos – m.onisep.fr/content/download/906817/…/file/Tableau%20video%20professeur.pdf

Les post-it pour travailler sur les stéréotypes (psychologie sociale) :

Les post-it permettent de créer un « mur des représentations » à partir des différents stéréotypes.

Un exemple mis en œuvre par l’association Wax sciences :

https://www.wax-science.fr/ateliers-pour-des-collegien-ne-s-lyceen-ne-s-sur-les-stereotypes-de-genre-dans-la-science/

https://www.wax-science.fr/les-post-it-de-faremoutiers/

https://www.wax-science.fr/a-faremoutiers-les-post-it-contre-attaquent-3/

Cela s’appuie sur l’étude du réseau d’association comme méthode d’étude des représentations sociales :

de Rosa, Annamaria. « Le « réseau d’associations ». Une technique pour détecter la structure, les contenus, les indices de polarité, de neutralité et de stéréotypie du champ sémantique liés aux représentations sociales », Jean-Claude Abric éd., Méthodes d’étude des représentations sociales. ERES, 2005, pp. 81-117.

Un souvenir d’école pour travailler sur les discriminations (sociologie)

Dans l’élève humilié, Pierre Merle demandent aux stagiaires en formation de raconter par écrit un souvenir où ils ont vu un élève qui a été humilié par un enseignant (il est bien évidement possible de choisir d’autres thématiques)

Merle, Pierre. L’élève humilié. L’école, un espace de non-droit ?Presses Universitaires de France, 2012

Auto-socioanalyse et récits d’apprentissage (sociologie)  :

Dans Esquisse pour une auto-analyse, Pierre Bourdieu revient sur sa trajectoire sociale en l’objectivant par la sociologie. Il est ainsi possible de s’appuyer sur une « auto-biographie éducative » des apprenants, il leur est demandé de mettre en lien leur trajectoire scolaire avec les connaissances que l’on possède en sociologie sur les trajectoires scolaires (exemple en mobilisant les concepts suivants : reproduction sociale, trajectoire genrée, trajectoire des immigrés et descendants d’immigrés, réussites ou échecs scolaires paradoxaux…)

Bourdieu Pierre, Esquisse pour une auto-analyse, Paris, Raison d’agir, 2004.

Groupes d’interview mutuels sur les trajectoires d’études (sociologie)

L’analyse de la trajectoire d’apprentissage peut se faire sous la forme d’un groupe d’interview mutuel : « Définir une consigne, du genre « petite histoire / grande histoire », qui permette à chacun-e de s’exprimer sur le lien entre la trajectoire personnelle et la trajectoire sociale. Par groupe de 3, chacun-e répond à son tour à la consigne, les 2 autres pouvant poser des questions pour mieux comprendre. »

Inspiré de « méthodes en vrac » – http://www.education-populaire.fr/methodes-en-vrac/

Questionnaire sur les connaissances et les préjugés (sociologie) :

Il est possible de demander aux élèves ou aux étudiants de construire un questionnaire avec des affirmations qui sont des connaissances et d’autres des préjugés sur les différents groupes sociaux discriminés. Les personnes peuvent répondre : vrai, faux ou « je ne sais pas ». Les étudiants et/ou les élèves posent ensuite ces questions à d’autres étudiants ou élèves pour tester leurs préjugés.

Cet exercice s’inspire de l’enquête : Que connaissent les européens en sciences ?

http://ec.europa.eu/commfrontoffice/publicopinion/archives/ebs/ebs_224_report_en.pdf

Le focus group comme méthode pour aborder l’ethique enseignante face aux discriminations:

Le groupe de discussion (ou focus group) est une méthode qui a été utilisée pour déterminer les préoccupations ethiques des enseignant-e-s. Il est possible plus particulièrement de focaliser cette réflexion ethique par rapport aux questions ethiques relatives aux discriminations à l’école.

Voir: Christiane Gohier, France Jutras, Luc Desautels, “La mise au jour des enjeux éthiques de la profession enseignante : le focus group, une bonne méthode ?”, Actualité de la Recherche en Éducation et Formation, Strasbourg 2007.

http://polyedre.uqam.ca/fichier/document/christiane-gohier/AREF2007_Christiane_GOHIER_055.pdf

Construire une chronologie et/ou une carte des mouvements sociaux  (hist-geo):

Il est possible de demander aux élèves de construire une chronologie des mouvements sociaux : par exemple du mouvement ouvrier ou encore du mouvement féministe, des droits du travail ou des droits des femmes.

Il est possible de leur demander de construire une carte de géographie locale qui met en lumière des lieux de mémoire liés à l’histoire des mouvements sociaux.

Leca Enali De Biaggi, « Du territoire à la carte : l’émergence de la cartographie militante au Brésil », Géocarrefour [En ligne], vol. 81/3 | 2006. URL : http://journals.openedition.org/geocarrefour/1528 ; DOI : 10.4000/geocarrefour.1528

Construire un arbre généalogique avec les élèves: 

Un français sur 4 a au moins un parent ou un grand-parent immigrés. Les arbres généalogiques peuvent être des outils pour appréhender l’importance de l’immigration dans la construction de la France.

Voir:  Valérie Franco-Courtillet, Se découvrir par l’arbre généalogique, CRDP de l’académie d’Orléans-Tours, 2011.

Mener une enquête ethnographique avec ses élèves sur les rapports sociaux de classe, de genre et de racisation:

– L’ouvrage de Nicolas Jounin Voyage de classes (La Découverte, 2014) constitue à la fois le récit d’une expérience d’enquête menée avec des étudiants, mais également un véritable manuel d’introduction à l’ethnographie. Il explique les méthodes et les difficultés méthodologiques auxquelles on peut être confronté lorsque l’on souhaite réaliser une enquête de terrain.

Nicolas Jouinin, Voyage de classes, Paris, La Découverte, 2014.


Vous aimerez aussi...